9.

il dirige ses doigts jusqu’à mon cou étoile de mer je suis la vache sacrée la jeune femme emportée dans un bâillement d’hippopotame autrefois heureuse de seulement effleurer ma fève je n’ai plus aujourd’hui assez de mains pour mon corps il me regarde fixement dans les yeux embrasse ma lèvre inférieure sa bouche est la mienne nous nous étreignons dans une danse hallucinée j’ai le vin léger dévorant je ne peux plus sortir sans avoir son poing dans ma puanteur tranchée un piment sur ma langue dans les heures de labeur sa bouche me pousse en enfer le diable doucement caresse ma joue m’arrache à moi j’ai parfois un orage qui grogne qui étouffe mon cœur d’anxiété je descends pensive sous la ligne de flottaison je suis sa noyée ravie échouée sur la chair de la nuit dispersant le matin aux odeurs de sapin je ne sais plus où je suis perdue dans un réveil tâché d’azur


 

50 nuances de générateur a pour objectif de se réapproprier les mots, de tordre le texte pour y réinjecter de la littérature.
Le principe en est simple :
1. générer un fragment aléatoire, en anglais, inspiré du livre
50 nuances de Grey
2. faire traduire le passage en français par Google
3. passer le résultat obtenu dans une machine à cut-up
4. Réécrire le texte
5. Répéter l’opération 50 fois

Le livre — qui reprend les 50 textes — est d’ores et déjà disponible. Il coûte 10€, frais de port inclus.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s