7.

ses doigts s’enfoncent un à un dans la carapace de mon corps insouciant la lune s’en va seule à pas lents dans un craquement d’insectes la danse est finie je me fais un linceul de ses vêtements oubliés un sourire pâle allume le matin alors que je me traine sous les heures nées de ma mère portée dans le sang universel je me traine à bout de force ma fourrure rouge sang mon intérieur de coton était un mensonge de terre molle qu’il saisit lentement il me pénètre enfin me fait mal je glisse dans un ailleurs inconnu et le soleil s’éteint brusquement comme pour la fin du monde


 

50 nuances de générateur a pour objectif de se réapproprier les mots, de tordre le texte pour y réinjecter de la littérature.
Le principe en est simple :
1. générer un fragment aléatoire, en anglais, inspiré du livre
50 nuances de Grey
2. faire traduire le passage en français par Google
3. passer le résultat obtenu dans une machine à cut-up
4. Réécrire le texte
5. Répéter l’opération 50 fois

Le livre — qui reprend les 50 textes — est d’ores et déjà disponible. Il coûte 10€, frais de port inclus.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s